Nowakowskismes 7.4. Notre meilleur des mondes

« Entre la CAF et vous, il n’y a qu’un clic ». 
Voilà ce que l’on pouvait lire sur une affiche de la CAF cette année. Le sous-titre n’en est pas moins inspirant : « Accédez à tous les services de la CAF 24h/24 ». Voilà le rêve, l’utopie afin atteinte et appelée de tous nos voeux, l’accès aux prestations sociales à toute heure du jour et de la nuit. Mais la réalité est tout autre, ces slogans sont toujours l’habillage d’une réalité terrible, conséquence d’une informatisation à outrance au service d’une exclusion sociale calculée et industrialisée.
Déjà, la généralisation des démarches en ligne s’accompagne surtout d’une réduction des capacités d’accueil physique alors que nous savons tous que ce mode de contact est essentiel pour les personnes en situation de précarité. Mais le pire est caché dans les recoins de l’algorithme que la CAF a mis en place pour prédire quels allocataires sont « (in)dignes » de confiance et doivent être contrôlés. Ce « bel » outil est chargé de donner une note, en fait un score, à chaque allocataire, censée représenter le « risque » qu’un allocataire, forcément un resquilleur en puissance puisqu’il est pauvre, bénéficie indûment d’aides sociales. Ce « bel » outil, cet algorithme de scoring vient ainsi servir une politique bien rodée aujourd’hui, à savoir le harcèlement institutionnel des plus précaires.
Algorithme de la honte, il est nourri des centaines de données dont la CAF dispose sur chaque allocataire. Il évalue en continu leur situation afin de classer, de trier, via l’attribution d’un « score de risque », mis à jour mensuellement, et ainsi utilisé par les équipes de contrôleurs de la CAF pour sélectionner celles et ceux devant faire l’objet d’un contrôle approfondi. Cet algorithme de la honte discrimine délibérément les précarisés en s’appuyant sur des données  que ceux qui ont conçu cet algorithme associent à un risque élevé d’abus. Ainsi, parmi les paramètres impactant négativement la note d’un allocataire, on va trouver  le fait d’avoir des revenus faibles, ou encore le fait d’être au chômage ou de ne pas avoir de travail stable, mais aussi le fait d’être un parent isolé (rappelons au passage que 80% des parents isolés sont des femmes) et de dédier une part importante de ses revenus pour se loger, et bien sûr, le fait d’avoir de nombreux contacts avec la CAF (pour celles et ceux qui oseraient trop souvent demander de l’aide). 
Et ce n’est pas tout. D’autres paramètres comme le lieu de résidence, le type de logement, le mode de contact avec la CAF (par téléphone, par mail…) ou tout bonnement le fait d’être né hors de l’Union Européenne sont utilisés sans que l’on ne sache précisément comment ils affectent cette note. Il est alors facile d’imaginer le sort que réservera cet algorithme à une personne étrangère vivant en banlieue défavorisée. 
Voila comment, depuis 2011, la CAF organise une véritable chasse numérique aux humains les plus défavorisés dans un régime de sur-contrôle massif des personnes pauvres, étrangères et femmes élevant seules un enfant. 
Nombreux parmi nous sont ceux qui s’offusquent du système chinois ? Ben regardez plutôt dans votre propre maison dans laquelle le numérique a modifié en profondeur le contrôle lui-même. 
Désormais tourné vers l’analyse massive et indécente des données personnelles des allocataires, ce système installe un droit d’accès tentaculaire et intrusif aux contrôleurs de la CAF. Ainsi, l’accès aux comptes bancaires, l’exploitation des données détenues par les fournisseurs d’énergie et les opérateurs de téléphone, la complicité des employeurs et des commerçants et bien sûr tout ce qui est transmis par toutes les autres institutions comme Pôle emploi, les impôts, les caisses nationales de la sécurité sociale…, tout cela fait que le contrôle s’est transformé en une véritable mise à nu numérique, une humiliation permanente où chacun doit accepter de justifier le moindre détail de sa vie. Ces milliers de traces numériques sont mobilisées pour nourrir un contrôle où la charge de la preuve est inversée, le « score de risque » attribué étant la preuve de la culpabilité et refuser de se soumettre à cette transparence est interdit sous peine de suspension des allocations. 
Ceci ne vous rappelle pas quelques dystopies qu’on ne pensait rencontrer que dans des récits imaginaires ? Et bien non, la CAF l’a fait ! 

Bienvenue en France en 2022. 
Bienvenue en anthropocène ! 
Bienvenue dans notre meilleur des mondes 

Ce soir les Nowakowskismes reviennent par quelques exemples sur le capitalisme de surveillance, ce système qui, en priorisant la maximisation des profits, le pouvoir par dessus tout, matinées de « c’est bon pour vous »transforme nos comportements individuels et collectifs en données permettant de revendre la prédiction et la manipulation de nos comportements futurs. Pour ce faire, des méga-entreprises essaient d’établir des monopoles sur des outils numériques qui maximisent l’appropriation et la monopolisation de notre attention et Amazon en est une et voyons donc plutôt ce qu’il en est, dans cette petite histoire qui n’est toujours pas une dystopie.

Aujourd’hui les Nowakowskismes vous font visiter la maison du futur, la maison du bonheur selon Amazon. Et, je suis sûr que vous ne savez pas à quel point Amazon souhaite votre bonheur, votre confort, votre bien-être dans chaque moment de votre vie jusque dans les plus intimes. Pour cela, Amazon vous apprend, et pour vous apprendre, comme pour la CAF, il lui faut collecter le maximum de données, partout, tout le temps. Bien sûr, Amazon affirme que toutes ces informations personnelles contribuent ainsi à alimenter ce qu’ils appellent « l’intelligence ambiante » et ainsi vous permettre de vivre bienheureux dans votre maison intelligente. Comme toujours la réalité dépasse les fictions, celles de Philip K. Dick ou de Ray Bradbury, et on a de quoi se pincer quand on voit à quel point c’est le cas. Amazon, dans un cauchemar de surveillance domestique, fabrique ou a acquis plus de deux douzaines de types d’appareils et de services domestiques s’installant du garage à la salle de bain en passant pour tous les lieux d’intimité d’une maison. Tout ce bestiaire d’Amazon contribue à élaborer un profil détaillé de vous qui permettra à Amazon de vous connaître mieux que vous ne vous connaissez vous-même. Alors prêts pour la visite ? 
On commence par les enceintes connectées Echo. Elles sont les oreilles et la bouche de votre assistant vocal Alexa. Réveillées quand vous les appellerez par leur prénom, Alexa, elles peuvent diffuser de la musique, répondre à vos questions, faire des achats et contrôler d’autres appareils. Mais ce n’est pas tout, Alexa collecte tous les enregistrements audio via un microphone qui, lui, est toujours allumé. Elle conserve ainsi tous les identifiants vocaux pour différencier et reconnaître les utilisateurs. Elle détecte les toux, les aboiements, les ronflements et tous les autres sons émis dans la maison. Elle enregistre la consommation de musique et d’actualités, l’activité et la température dans la maison et détecte la présence des personnes par ultrasons. Bien sûr, Amazon propose des contrôles de confidentialité comme par exemple, un bouton de mise en sourdine du microphone physique, mais en réalité, et ce n’est pas surprenant, il est très facile de l’activer par inadvertance. 
Echo-Alexa peut aussi être dotée d’une caméra et d’un écran afin de passer des appels vidéo, de permettre l’affichage des recettes et le partage d’informations familiales. Ainsi ce système offre à Amazon une autre vue de votre maison. Sur certains modèles, la caméra détecte les mouvements ou les visages et conserve les détails des visages captés. Echo collecte ainsi les données issues des systèmes de reconnaissance faciale, il enregistre la vidéo des zones dans le champ de la caméra, enregistre la façon dont on interagit avec l’écran et détecte les alertes des détecteurs de fumée, les éventuels bris de vitres ou toutes sortes d’autres activités. Bien sûr tout ce système utilise toutes ces données pour cibler les publicités diffusées sur Amazon. Et, comme il faut pouvoir être partout, pour vous accompagner et prendre de soin à tout moment, il existe un mini haut-parleur que vous pourrez mettre dans la voiture et amener Alexa partout avec vous et révéler ainsi votre lieu de travail, où vous faites vos courses, jusqu’à vous suivre dans tous vos déplacements et caractériser le conducteur que vous êtes.  
La panoplie peut être complétée par Fire TV ou le téléviseur Omni qui vous permettront de regarder les programmes vidéos d’Amazon bien sûr et des autres diffuseurs. Le téléviseur Omni doté microphones pourra ainsi parler à Alexa, et sera doté des capteurs lui permettant de s’allumer quand quelqu’un entre dans la pièce. Comme vous pouvez vous en douter, pour votre confort, tout cela aura accès et enregistrera tout ce que vous regarderez parce que c’est important de connaître vos centres d’intérêts, vos opinions politiques, vos joies et vos peines.
Si vous décidez de lire un peu, rien de mieux que le Kindle ou la tablette Fire. Pensés pour être l’alternative d’Amazon à l’iPad d’Apple, vous pourrez, confortablement installés, lire des livres, utiliser des applications ou vous divertir. Kindle saura où, quoi et quand vous lisez, jouez et regardez ces programmes. Mieux encore, Amazon saura exactement à quelle vitesse vous lisez et jusqu’où vous êtes réellement allé dans votre dernier roman. 

« Les données permettent, améliorent et personnalisent les fonctionnalités et les expériences dont bénéficient nos clients », déclare le porte-parole d’Amazon.

Alors pour bénéficier de conditions optimales pour lire et vivre dans votre maison Amazon, il vous faudra installer le thermostat intelligent qui vous permettra de régler la température idéale tout en optimisant la consommation d’énergie en contrôlant à distance votre chauffage ou votre climatiseur.
Amazon pourra ainsi savoir si vous êtes à la maison, si vous êtes absents ou simplement encore endormi. Et là, Alexa, connectée comme elle l’est, veillera à ce que les lumières s’éteignent à l’heure fixée, qu’elles puissent être commandées vocalement ou automatiquement par l’action d’un autre capteur tout cela pour en déduire vos habitudes et rituels quotidiens, votre consommation d’énergie et plus encore.
Pour que vous n’ayez pas à vous préoccuper de la propreté de votre maison Amazon, il y aura bien sûr l’aspirateur Roomba qui sera chargé de parcourir automatiquement votre maison pour la garder propre. Amazon a dépensé sans compter pour votre confort en achetant Roomba avec 1,7 milliard de dollars.
L’aspirateur équipé de sa caméra identifie les obstacles et connaît très bien la disposition des pièces et des meubles, ainsi que la fréquence de vos séances de nettoyage. La qualité de l’air intérieur de votre maison Amazon sera mesurée en permanence ce qui permettra d’activer automatiquement un ventilateur ou un purificateur à proximité si la qualité de l’air baisse à partir des mesures des taux de particules, de composés organiques volatils, de monoxyde de carbone, d’humidité et de température, le tout stocké pendant 30 jours.
Et pour que l’expérience de la vie de confort et de bien-être soit parfaite dans la maison Amazon, Alexa est toujours là même dans les moments et les lieux d’intimité ultime. Alexa peut paramétrer jusqu’à vos toilettes, pour que la température, l’atmosphère, la diffusion de parfum et l’ambiance correspondent exactement à vos attentes. Rien ne doit échapper pour que votre vie ne soit que bonheur.
Et avant de sortir des toilettes, n’oubliez pas de vous laver les mains ! Le distributeur de savon intelligent distribue automatiquement du savon, allume une minuterie de 20 secondes et peut piloter un haut-parleur Echo pour diffuser des chansons ou des blagues pendant que vous vous lavez. Bien sûr les données associées sont collectées, vous vous lavez les mains, vous ne vous lavez pas les mains , pour des usages futurs, par exemple en temps de pandémies et surveiller si les gestes barrières sont bien respectés. 
Pour cela, vous ne quitterez pas le bracelet de suivi de santé Halo équipé d’un microphone et d’une application qui vous informera en permanence sur votre état de santé en collectant votre activité et vos déplacements, votre rythme cardiaque, mémorisant vos habitudes de sommeil, enregistrant votre voix pour analyser le ton employé, stockant des images de votre corps pour en estimer le taux de graisse corporelle, analysant votre consommation alimentaire, vos préférences et les listes de courses.
Vous serez dans la maison et entre les mains bienveillantes et guérisseuses d’Amazon qui veut devenir votre médecin ou du moins votre coach de vie en s’appuyant sur les techniques issues de l’intelligence artificielle accessible moyennant un abonnement médical et une pharmacie Amazon. Pour cela, vous vous adresserez à One Medical, le fournisseur national de soins primaires par abonnement s’appuyant sur des technologies pour proposer des services de soins et de eSanté. Besoin de médicaments, c’est avec Amazon Pharmacy qui à partir des ordonnances, expédiera jusqu’à votre maison Amazon les médicaments fournis par PillPack, la pharmacie en ligne.
Amazon s’occupe de tout, jusqu’à la santé de votre corps, dernière frontière pour en matière de données pour Amazon. Alors que vos informations de santé sont couvertes par une loi fédérale sur la confidentialité, les entreprises comme Amazon cherchent par tous les moyens de contourner ses limites en convainquant les gens d’accepter de partager leurs données personnelles pour se soustraire à la loi.
Vivre dans la maison Amazon, c’est bien sûr s’y nourrir et là aussi tout est prévu. Elle sera équipée de Dash, les étagères intelligentes intégrées dans votre garde-manger. Dash surveille vos stocks de nourriture et, si vous êtes à court d’un produit, Dash passe automatiquement la commande. Et tout va bien puisqu’Amazon a acheté, en 2017, pour plus de 13,7 milliards de dollars, la chaîne d’épiceries afin de proposer aux membres Prime la livraison d’épicerie à domicile.
Amazon connaîtra ainsi bien mieux votre style de vie et sera encore plus à même de vous rendre heureux. Encore plus heureux, parce que vous pourrez alors demander à Alexa de se connecter au micro-ondes WiFi et de réchauffer votre repas en respectant vos préférences et les recettes.
Après un bon repas préparé avec amour par Amazon, vous pourrez aller vous coucher sous la surveillance bienveillante de Halo Rise, la lampe de chevet qui va vous aider à suivre vos cycles de sommeil, à analyser votre activité nocturne, votre respiration, vos mouvements, et à vous réveiller en douceur grâce à la luminothérapie prêt à interagir avec tous les autres amis Amazon.
Pour que vous dormiez sur vos deux oreilles Amazon a bien sûr tout prévu pour votre sécurité dans ce monde anxiogène. Votre maison sera équipée de caméras de sécurité en ligne dotées de projecteurs qui s’allument lorsqu’un mouvement suspect est détecté. Vidéo, Audio et photos en direct et enregistrés de l’extérieur ou de l’intérieur de votre maison, radar pour détecter et identifier l’activité, état des appareils connectés, toutes ses données, environ 25000 variables, sont stockées et ainsi exploitées pour sécuriser votre cocon. À cela s’ajoute la sonnette Ring, acquise par Amazon en 2018. Équipée de minuscules caméras, elles vous permettent de diffuser en direct, d’enregistrer et d’interagir avec quiconque se trouvant à votre porte, même si vous n’êtes pas chez vous. La police pourra bien sûr avoir accès à tous ces clips vidéos puisqu’Amazon les fournit sans avoir besoin de l’autorisation des propriétaires, parce qu’Amazon s’occupera bien de vous. Tout cela sera interconnecté dans un système de sécurité global en réseau reliant le réseau des alarmes,  les caméras Ring et pouvant automatiquement demander l’aide de la police ou d’autres services d’urgence.
Et pour les prochaines mises à jour de votre maison, vous pourrez disposer des performances du Drone Ring Always Home Cam, un drone domestique équipé d’une caméra qui vole à l’intérieur de votre maison pour vous permettre de voir ce qui se passe quand vous n’êtes pas là. Et si ce n’est pas suffisant, le robot Astro se promènera en permanence dans votre maison enregistrant, écoutant, détectant tout événement anormal tels que des bris de verre, des émanations de fumée ou analysant la présence de visiteurs ou d’intrus par reconnaissance faciale. Avec ses grands yeux, Astro est tout mignon mais terriblement efficace, c’est le point culminant des capacités de surveillance d’Amazon.
Pour que tout cela fonctionne de façon optimale, la maison sera équipé du routeur Wi-Fi Eero, une des dernières acquisitions d’Amazon. Eero est un système de routeur maillé qui permet une couverture réseau jusque dans les moindres recoins de votre maison, jusqu’au garage protégé par la porte dotée de l’Amazon key qui vous permet d’ouvrir et de fermer votre porte de garage sur Internet et de partager l’accès pour les livraisons de colis via le service Key d’Amazon.
Bien sûr Amazon dit qu’il ne « vend » pas vos données. Des données aussi massivement amassées qui semblent inutiles ou anodines aujourd’hui pourraient avoir l’air bien différentes demain après avoir été ré-analysées, volées ou transmises à un gouvernement ou un régime autoritaire. Regardez ce qui se passe aux USA comment les données provenant des applications de suivi des règles menstruelles peuvent être utilisées par ceux qui veulent interdire l’avortement, et a fortiori depuis l’arrêt de la Cour Suprême contre arrêt Roe v. Wade. L’histoire montre largement que les sociétés et les régimes ne sont pas immuables. A chacun d’entre nous de décider dans quelle société nous souhaitons vivre. Un meilleur des mondes selon Amazon et ses amis, un monde fait selon des modèles rejetant toutes les libertés fondamentales, un monde où on se pense libre en vivant en troupeau sous surveillance permanente de « machines d’amour et de grâce » ou un monde, fait du vivant, de pensée, de liberté, d’harmonie dans le vivant nous rassemblant en permettant de dépasser ce qui peut nous séparer. 
Rappelons juste que les deux tiers des Américains qui achètent sur Amazon possèdent au moins un des gadgets dont je viens de vous parler.

Avant de finir, quelques bonnes autres nouvelles de ce meilleur des mondes. Dans une étude sur la fonte des glaciers, dévoilée dans Libération, les scientifiques ont calculé que depuis 1950, les glaciers des Pyrénées ont perdu 90 % de leur superficie. Il n’en reste plus que 23 sur les 44 recensés en 2000. Cette année le glacier d’Ossoue, le plus haut des Pyrénées, a perdu plus du double de son épaisseur par rapport à la fonte moyenne des 20 dernières années.
Cette disparition touche aussi les Alpes françaises, où la fonte serait trois fois plus importante que d’habitude. Le glacier de l’Argentière, le second plus grand des Alpes, a perdu du volume dans des proportions quasi-similaires à son confrère pyrénéen. À terme, il ne pourra plus alimenter le barrage hydroélectrique qui dépend de lui.
À cause de la hausse des températures, on estime que d’ici la fin du siècle, l’intégralité des glaciers de ces montagnes auront disparu ou seront proches de l’extinction. En fait, en France, selon de nouvelles projections, le réchauffement climatique s’annonce pire que prévu. La France se réchauffe plus vite et plus intensément que le reste du monde ! Un réchauffement jusqu’à 50% plus vite que prévu et qui pourrait atteindre jusqu’à 3,6 à 6,7 degrés d’ici 2100 par rapport au début du XXᵉ siècle.

Voilà le temps des Nowakowskismes est terminé pour ce soir, et, avec Friedrich Hölderlin dans son poème Hyperion. « Vous déshonorez, vous démolissez, partout où elle vous tolère, la patiente nature, et cependant elle continue de vivre d’une éternelle jeunesse et vous ne parvenez pas à repousser son automne et son printemps, et son éther, vous ne le corrompez pas. Ah, faut-il qu’elle soit divine, pour que vous puissiez détruire sans que cependant elle vieillisse, ni que le beau cesse, malgré vous, d’exister ! »

Sources et inspirations
https://www.washingtonpost.com/technology/interactive/2022/amazon-smart-home/?itid=sf_technology_article_list
https://www.laquadrature.net/2022/10/19/caf-le-numerique-au-service-de-lexclusion-et-du-harcelement-des-plus-precaires/ https://reporterre.net/Les-glaciers-pyreneens-ont-perdu-90-de-leur-superficie
https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/10/20/en-france-le-rechauffement-climatique-s-annonce-pire-que-prevu-selon-de-nouvelles-projections_6146566_3244.html
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/le-journal-des-sciences/climat-la-france-se-rechauffe-plus-vite-que-prevu-1357594
https://www.telerama.fr/debats-reportages/droit-a-l-avortement-aux-etats-unis-smartphones-et-applis-se-retournent-contre-les-femmes-7010524.php
Podcast – https://hearthis.at/radio-campus-lorraine-mu/nowakowskismes-7.4-24102022-16.46/



Cite this blog post
Samuel Nowakowski (2022, October 28). Nowakowskismes 7.4. Notre meilleur des mondes. Humanités numériques . Retrieved June 22, 2024, from https://doi.org/10.58079/sftn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search